L'Education numérique avec Tice-Education

  • word    
  • writer
  •   excel  
  • calc
  • powerpoint
  • impress
  • chrome
  • firefox
  • safari
  • ie-10-logo
  • ipad 
  • el capitan logo
  • macosx
  • Windows 10
  • linux
  • nexus4
  • android
  • tbi
  • pdf
  • archive black zip 128
  • scratch
  • langage
  • 01010101
  • scratch algo
  • sublimetext ecran
  • cardboard box blue 128
  • robots 
  • Imprimante 3D 
  • car 
  • videoprojecteur 

lycee universite toutpublic

schoolclassÀ la rentrée 2013, 2 429 900 étudiants sont se inscrits dans l'enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les DOM, soit une hausse de 1,8 % par rapport à la rentrée 2012 (+ 43 000 étudiants]. Les effectifs dans l'enseignement supérieur en France ont ainsi augmenté pour la cinquième année consécutive. Les étudiants n'ont jamais été aussi nombreux en France...CAP, BTS, Bachelors, DUT, Licences, Masters, MBA, formations professionnelles, écoles privées, il n'est pas toujours facile de savoir quel diplôme préparer pour bien préparer sa carrière professionnelle.

 

L'enseignement privé (443 600 étudiants, soit 18,3 % des effectifs du supérieur) poursuit son essor à la rentrée 2013 avec une hausse de 1,7 % après 3,3 % en 2012, 2,7 % en 2011, 2,5 % en 2010 et 8,0 % en 2009. Sa croissance est plus rapide que celle de l'enseignement public, dont le nombre d'étudiants augmente de 1,4 % entre 2012 et 2013. Depuis 1998, les inscriptions dans l'enseignement privé ont augmenté de 75,6 %, soit 191 000 étudiants supplémentaires. Dans le même temps, elles n'ont augmenté que de 6,0 % dans l'enseignement public. En 2013, le nombre d'étudiants à l'université augmente de 2,5 %.

Lutter contre l'échec :


L’échec à l’université «concerne principalement la première année après le baccalauréat », plus d’un étudiant de licence sur quatre abandonne les études ou se réoriente pendant ou après sa première année universitaire, selon le ministère de l’Enseignement supérieur. Près d’un tiers redouble sa première année d’université.Près d'un tiers des étudiants décroche une licence en trois ans. Moins d'un étudiant sur deux obtient son master en deux ans. Le constat n’est pas nouveau, les futurs étudiants, doivent donc choisir au mieux leurs orientations.

Comment s'orienter :

Réussir son orientation ou sa réorientation et donc bien engager sa carrière, c’est d’abord bien s’informer. Il existe de nombreux salons sur site en France et notamment le salon de européen de l'Education ou le salon de l'étudiant à Paris, qui permet de vous documenter, de dialoguer avec des professionnels de l'éducation, de rencontrer des responsables et des professeurs d'établissements de l'enseignement supérieur. On y trouve un panorama complet des filières d'études possibles après le bac : universités, lycées, grandes écoles de commerce et d'ingénieurs, écoles spécialisées mais aussi des zones dédiées à l'orientation, aux métiers, à la vie active.

Depuis peu, des salons virtuels ou plateformes en ligne comme Diplomeo proposent des services pour faire le bon choix des études supérieures. Ces sites internet fonctionnent comme des comparateurs de formations et d’établissements. Ils accompagnent les étudiants et futurs étudiants dans leurs recherches, quels que soient leur parcours académique, leur profil et leur projet. Entièrement gratuit pour les utilisateurs, ces sites permetent d’entrer directement en contact avec les responsables des formations des écoles sélectionnées.

Le numérique, une nouvelle filière ?

Dans les prochaines années, on peut imaginer l'orientation de nombreux élèves vers des filières numériques . Le Conseil national du numérique (CNNum) qui vient de rendre public son rapport sur l'éducation propose de créer un bac « humanités informatiques - HN» et d'Intégrer des cours d'informatique dès la troisième..." ce qui par conséquence devrait avoir des répercussions sur l'orientation "post bac". Le CNN propose une première expérimentation rapide en terminale, qui délivrerait un "double bac", associant la voie HN avec l'une des trois formations classiques, et la création d'"un diplôme national reconnu par tous".

 

Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24683/l-enseignement-superieur-en-chiffres.html

Pour écrire un commentaire, merci de se connecter :
- Les messages déplacés et les critiques non argumentées seront supprimés.
- Le langage SMS est banni et les liens commerciaux sont interdits.

L'équipe Tice-Education

Newsletter

Actualité de l'Éducation numérique
captcha 

Devenir Membre

Pour vous informer sur l'école numérique (Tice), le codage, l'algorithmique, TNI... Totalement Gratuit !

S'inscrire

REMARQUE : Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En naviguant sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.